Je me souviens

Une semaine au nord, au pays de l’érable. Des voyages avec des voisines qui ont battu des records du nombre de signe de croix par seconde lors de l’atterrissage et au décollage, la finale de l’Euro 2012: Espagne – Italie en direct à 10.000 mètres d’altitude, de belles retrouvailles, un jus de tomate magnifique (V8)…

Les grands francophones de ce monde s’inquiètent de l’avenir du français. Pour le camerounais que je suis, le français n’est aucunement menacé. Hier les missionnaires arrivaient avec des bibles en Afrique, aujourd’hui ils viennent y chercher des vocations pour recruter prêtres et missionnaires qui viendront prêcher dans leurs paroisses. Demain, si le nord a besoin de traducteurs, interprètes, profs de français… l’Afrique francophone est prête à en fournir, en quantité et de qualité.

Maintenant, un peu de sport pour garder la forme.

« Je me souviens » est la devise du Québec, plus d’un siècle avant que le rappeur franco-camerounais Ménélik n’en fasse un tube.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Je me souviens

  1. Marina dit :

    Très drôles ces photos! :D. Les lions indomptables c’est partout.

  2. sam dit :

    Merciiii Marina 🙂
    Et notre cher général a été incapable de marquer son but alors qu’il tirait à bout portant

Laisser un commentaire