Quelle chute !

La chute de la maison blanche, un film qui avait tout pour plaire : casting de qualité, budget supérieur à celui d’iron man, un sujet aguicheur.

Les acteurs se battent comme des diables et malgré tous les efforts de Aaron Eckhart, je ne peux m’empêcher de penser que Paul Biya et sa garde présidentielle s’en seraient mieux tirés. Le plus grand centre de pouvoir au monde s’écroule comme un château de carte en 13 min, face à une équipe de zinzins aux revendications ambiguës.

Lorsque le héros sort triomphant à la fin en traînant le président, on veut bien être indulgent, mais il faut se rendre à l’évidence, ce film n’avait plus beaucoup de promesses depuis la fin du premier quart d’heure. Son niveau de crédibilité s’est approché du néant à une vitesse trop élevée.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire